Projet de doctorat : Stratégies d'atténuation de la dégradation des sols de grandes cultures en semis direct

Offre d’un projet de recherche
Programme de doctorat en sciences de l’environnement, UQAM

Bourse offerte, 23,000$ par année

Stratégies d'atténuation de la dégradation des sols de grandes cultures en semis direct qui ciblent une réduction des applications d'herbicides et l'augmentation de la qualité des sols et des rendements.

La régie du semis direct actuellement répandue dans les grandes cultures incite à l'utilisation intensive d'herbicides à base de glyphosate (HBG). Mais la compaction des sols et la difficulté croissante d'éliminer les adventices causent une réduction de la qualité des sols et des rendements. Le glyphosate et son principal dérivé AMPA posent un risque de contamination des sols et des cours d'eau. Des stratégies prometteuses d'atténuation de la dégradation des sols et des impacts des HBG se basent sur des cultures intercalaires ou des plantes de couverture. Mais, les connaissances actuelles ne peuvent prédire l'efficacité de ces régies selon les sols traités. Le projet vise à quantifier l'impact des régies d'atténuation en combinant aux indicateurs actuels de la qualité des sols, la mesure des teneurs en glyphosate et en AMPA du sol et celle de la diversité (richesse, composition et fonctions) des microbiotes du sol par des analyses métagénomiques. Ceci pour développer un modèle prédictif et quantitatif des impacts des régies d'atténuation, afin d'aider les producteurs à sélectionner la stratégie optimale pour réduire les adventices, les applications d'herbicides et la compaction du sol, et accroître la diversité des microbiotes bénéfiques et les rendements.

Sous la direction de Marc Lucotte à l’UQAM : lucotte.marc_michel [at] uqam.ca
Et la co-direction de Richard Hogue à l’IRDA (Institut de Recherche et de Développement en Agroenvironnement) : richard.hogue [at] irda.qc.ca