Projet de maîtrise à l'INRS : Analyse de l’effet de l’ennoiement du lac Manicouagan par le barrage Daniel-Johnson sur la sédimentation lacustre

Ce projet a pour but de l’analyse de carottes de sédiments récoltées dans le réservoir de la centrale de Manic-5 pour : (i) comprendre la dynamique hydrosédimentaire d’un grand réservoir en milieu boréal; (ii) documenter les impacts morpho-sédimentaires de l’ennoiement d’un ancien lac naturel par la mise en service d’un réservoir ; (iii) reconstruire les paysages physiques du territoire ancestral depuis la Déglaciation.

Les objectifs spécifiques de l’étudiant(e) seront :

  1. Participer à une mission de terrain pour la récolte de carottes dans le réservoir du barrage Daniel-Johnson ;
  2. Analyser les propriétés physico-chimiques de ces carottes par des techniques de pointes (CT-Scan, scanographies microXRF et Hyperspectrale), et des techniques classiques (granulométrie, contenu en matière organique et en eau).
  3. Établir un modèle d’âge pour les carottes.
  4. Établir des liens entre les propriétés des sédiments et (i) les variations naturelles de l’environnement, (ii) les activités des Innus sur leur territoire ancestral, (iii) les activités industrielles dans le bassin versant, et (iv) la construction du barrage.

Ce projet se déroule dans le cadre du projet multidisciplinaire « Dynamique du territoire ancestral innu (Nitassinan) à travers l’étude morpho- sédimentaire et socio-culturelle du lac-réservoir Manicouagan », financé par l’Institut Nordique du Québec et le programme Sentinelle Nord. Pour plus de détails : https://inq.ulaval.ca/index.php/fr/recherche/projets-de-recherche/dynamique-territoire-nitassinan

Le projet bénéficiera d’infrastructures de recherche de pointe (ctscan.ete.inrs.ca et https://inrs.ca/la-recherche/infrastructures-de-recherche/repertoire-des-infrastructures-de-recherche/laboratoire-de-geochimie-imagerie-et-radiographie-des-sediments/) et de l’aide de l’équipe technique des laboratoires.

DATE PRÉVUE DE DÉBUT
Dès que possible

DIRECTION DE RECHERCHE
Pierre Francus, Chaire de Recherche du Canada en Sédimentologie environnementale
Co-direction : Patrick Lajeunesse et Léo Chassiot, Département de Géographie de l’Université Laval

Collaborations : La communauté des Innus de Pessamit, la Réserve mondiale de la biosphère de Manicouagan-Uapishka, le bureau du Ndakina de la Nation Waban-Aki, Caroline Desbiens et Justine Gagnon de la chaire de recherche CRSH du Canada en patrimoine et tourisme autochtones.

PROGRAMME D'ÉTUDE
Maîtrise en Sciences de la Terre ou en Sciences de l’eau au Centre Eau Terre Environnement de l'INRS.

BOURSE
Pour ce projet, une bourse de 19 500 $/an est disponible pour une période de 2 ans. Les candidat(e)s détenant une bourse ou admissibles à une bourse du CRSNG ou du FRQNT seront privilégié(e)s. 

PROFIL RECHERCHÉ
Formation en sciences de la Terre, géographie physique, ou toute autre discipline appropriée et :

  • posséder un excellent dossier académique ;
  • un intérêt pour des projets à saveur environnementale ;
  • capacité de travailler seul(e) et en équipe.

POUR SOUMETTRE VOTRE CANDIDATURE
Les candidat(e)s intéressé(e)s sont invités à soumettre un dossier de candidature dans un seul fichier PDF à recrutement [at] ete.inrs.ca comprenant les documents suivants :

  1. un curriculum vitae
  2. une lettre de motivation
  3. tous les relevés de notes universitaires
  4. une liste de compétences pratiques et techniques 
  5. les noms et coordonnées de deux répondants

La sélection débutera le 20 janvier 2022 et se poursuivra jusqu’à ce que le ou la candidate ait été recruté.

DES QUESTIONS SUR LE PROJET?
Pierre Francus
Professeur-Chercheur
Institut national de la recherche scientifique
Centre Eau Terre Environnement
490 de la Couronne
Québec (Qc) G1K 9A9 CANADA
http://www.ete.inrs.ca/pierre-francus