Tête à tête pour le climat : Dialogue autour d’un sujet chaud qui peut donner le frisson

Projet Transfert du Geotop et subvention Dialogue du FRQNT

2022-2024

Le projet concerne les changements climatiques dans les milieux côtiers nordiques. Dans ces milieux,
la hausse de température, la dynamique de la glace de mer, l’érosion côtière, la distribution de la faune
et de la flore sont des enjeux environnementaux dont les communautés vivent au quotidien. Dans ce
contexte d’environnement en mutation, et en s’appuyant sur les connaissances de l’équipe dans le
domaine des changements climatiques et de leurs impacts, le projet vise à établir un dialogue avec les
populations concernées du nord et du sud du Québec pour traiter du climat et des environnements
passés, présents et futurs.

Le public cible est principalement la jeune génération. Dans un premier temps, on sollicitera la
participation des écoles secondaires (enseignants et élèves) pour prendre connaissance des sujets de
préoccupation ou des interrogations des étudiants. Grâce à notre partenariat avec le Coeur des Sciences
de l’UQAM, le projet bénéficiera d’un réseau scolaire bien établit.

Dans un deuxième temps, on choisira une douzaine de thèmes pour une exposition itinérante en trois
volets qui feront état de : (1) la réponse scientifique pour public averti; (2) une réponse accessible en
quelques lignes pour le grand public; et (3) une évocation visuelle du sujet et des réponses par un ou
des artistes. L’idée est d’utiliser l’art comme moyen de communication tout en véhiculant la réalité
scientifique.

La réalisation du projet comme telle sera confiée à des étudiants en sciences, en art et en design. Le
volet scientifique sera traité par des étudiants des cycles supérieurs de la Faculté des sciences de
l’UQAM et les réponses seront validées par des chercheurs. Ces étudiants participeront aussi à
l’élaboration des réponses pour le grand public avec l’appui du Coeur des Sciences de l’UQAM. Une
fois les oeuvres sélectionnées et les documents scientifiques assemblés, la conception de l’exposition
itinérante sera confiée à une étudiante en histoire de l’Art, s’intéressant aux stratégies de mobilisation
environnementale en Art contemporain dans le cadre de sa maîtrise, et qui agira comme commissaire
de l’exposition. L’exposition sera inaugurée à l’UQAM, puis sera présentées de façon prioritaire dans
les écoles et sites culturels ayant participés à l’élaboration des questions et thèmes.

Au-delà de la période du projet, l’exposition pourra circuler et être actualisée. Les réponses
scientifiques feront l’objet de « Sprints de sciences », soit des conférences développées par des
étudiants de maîtrise ou de doctorat pour des élèves du secondaire. Il s’agit d’une activité qui sera
pilotée par le Coeur des Sciences de l’UQAM, partenaire principal du projet. Les étudiants du secteur
des sciences naturelles et de celui des Arts oeuvreront donc de concert sous la supervision d’une équipe
incluant des scientifiques et des spécialistes de la communication vers le grand public.