Dre Nicole Sanderson - Using classical and Bayesian age-depth models to quantify changes in 20th century peatland carbon

seminaires

Dre Nicole Sanderson, Geotop-UQAM

Mardi 24 novembre 2020 à 12h30 - Tuesday, November 24, 2020 at 12:30pm
Pour assister en vidéoconférence via Zoom: https://uqam.zoom.us/j/98489691028
Résumé / abstract:

High-latitude peatlands are globally important carbon sinks. In boreal and subarctic regions of Canada, 20th century climate and land-use changes are rapidly altering peat carbon dynamics. In order to quantify peat accumulation in response to these pressures, accurate chronologies covering the last ~100-200 years are fundamental. As dating this period can often be complicated by poor resolution and large uncertainties associated with recent 14C data, 210Pb has become an increasingly popular tool for recent organic and inorganic sediments. However, questions remain concerning the applicability of the method and the accuracy and precision of age-depth models. The Plum model was developed with a Bayesian approach to age-depth modelling, resulting notably in more realistic uncertainty estimations and more user-friendly package for non-modellers to integrate independent dating methods. Here we present two thorough tests of Plum and the classical ‘CRS’ model allowing us to (1) test the accuracy and precision of models using replicated simulated datasets, and (2) evaluate modelled ages using cores from Quebec boreal and subarctic peatlands.

Les tourbières de haute latitude constituent d’importants puits de carbone. Dans les régions boréales et subarctiques du Canada, les changements climatiques et les altérations anthropiques du XXe siècle modifient rapidement la dynamique du carbone et l’accumulation de la tourbe. Afin de bien quantifier celle-ci, des chronologies précises couvrant les 100 à 200 dernières années sont fondamentales. Comme la datation de cette période peut souvent s’avérer complexe par la résolution les incertitudes associées au 14C, le 210Pb est devenu un outil de plus en plus utilisé pour les sédiments organiques récents. Cependant, des questions subsistent quant à l'applicabilité de la méthode ainsi que l'exactitude et la précision des modèles âge-profondeur. Le modèle Plum a été développé avec une approche statistique bayésienne, ce qui se traduit notamment par des estimations d'incertitude plus réalistes et un ‘package’ plus facile à utiliser par les non-modélisateurs pour intégrer des méthodes de datation indépendantes. Nous présentons ici deux tests approfondis de Plum et du modèle classique ‘CRS’ permettant (1) de tester l'exactitude et la précision des modèles à l'aide d'ensembles de données simulées, et (2) d’évaluer les modèles à partir d’échantillons de tourbières boréales et subarctiques du Québec.

logo seminaires

Using classical and Bayesian age-depth models to quantify changes in 20th century peatland carbon

Ajouter au calendrier 2020-11-24 12:30:00 2020-11-24 06:54:08 Dre Nicole Sanderson - Using classical and Bayesian age-depth models to quantify changes in 20th century peatland carbon High-latitude peatlands are globally important carbon sinks. In boreal and subarctic regions of Canada, 20th century climate and land-use changes are rapidly altering peat carbon dynamics. In order to quantify peat accumulation in response to these pressures, accurate chronologies covering the last ~100-200 years are fundamental. As dating this period can often be complicated by poor resolution and large uncertainties associated with recent 14C data, 210Pb has become an increasingly popular tool for recent organic and inorganic sediments. However, questions remain concerning the applicability of the method and the accuracy and precision of age-depth models. The Plum model was developed with a Bayesian approach to age-depth modelling, resulting notably in more realistic uncertainty estimations and more user-friendly package for non-modellers to integrate independent dating methods. Here we present two thorough tests of Plum and the classical ‘CRS’ model allowing us to (1) test the accuracy and precision of models using replicated simulated datasets, and (2) evaluate modelled ages using cores from Quebec boreal and subarctic peatlands. Les tourbières de haute latitude constituent d’importants puits de carbone. Dans les régions boréales et subarctiques du Canada, les changements climatiques et les altérations anthropiques du XXe siècle modifient rapidement la dynamique du carbone et l’accumulation de la tourbe. Afin de bien quantifier celle-ci, des chronologies précises couvrant les 100 à 200 dernières années sont fondamentales. Comme la datation de cette période peut souvent s’avérer complexe par la résolution les incertitudes associées au 14C, le 210Pb est devenu un outil de plus en plus utilisé pour les sédiments organiques récents. Cependant, des questions subsistent quant à l'applicabilité de la méthode ainsi que l'exactitude et la précision des modèles âge-profondeur. Le modèle Plum a été développé avec une approche statistique bayésienne, ce qui se traduit notamment par des estimations d'incertitude plus réalistes et un ‘package’ plus facile à utiliser par les non-modélisateurs pour intégrer des méthodes de datation indépendantes. Nous présentons ici deux tests approfondis de Plum et du modèle classique ‘CRS’ permettant (1) de tester l'exactitude et la précision des modèles à l'aide d'ensembles de données simulées, et (2) d’évaluer les modèles à partir d’échantillons de tourbières boréales et subarctiques du Québec. Geotop admin@example.com America/New_York public