Projet de maîtrise en hydrogéologie urbaine

L’urbanisation est l’un des changements les plus marquant du 21ème siècle, elle impacte le développement économique, l’utilisation des ressources, la demande énergétique et le bien être humain. A l’horizon 2050, 70 pour cent de la population, soit 6,4 milliards de personnes, habiteront en ville. Cette multiplication par deux de la population urbaine actuelle va décupler la demande en eau. Sans planification et adaptation, des millions de personnes subirons des pénuries d’eau importantes. Mais à ce jour, peu de choses sont connues sur les conséquences de l’urbanisation sur le renouvellement des ressources en eau. Les signatures isotopiques de la molécule d’eau sont de formidables atouts pour améliorer ces connaissances. Toutefois des lacunes sur les méthodes d’échantillonnages « toutes météo » et haute résolution limitent les études sur le cycle de l’eau en milieu urbain. Nous souhaitons tester de nouvelles méthodes de prélèvement pour améliorer la compréhension des régimes de précipitations et de l’évaporation sous microclimats urbains et plus largement du cycle de l’eau en milieu urbain.

Encadrement : Jean-François Hélie, Florent Barbecot (Chaire de recherche en hydrogéologie urbaine) et Julie Thériault

Maîtrise : Sciences de la Terre OU Sciences de l’atmosphère

Conditions : 15 k$ / an, durée de 2 ans

Contacts : helie.jean-francois [at] uqam.ca / helie.jean-francois [at] uqam.ca