Dr Steve Pratte - Poussières atmosphériques dans le nord de la Chine au cours de l'Holocène: influence de la mousson, des vents d'ouest et des activités humaines

seminaires

Dr Steve Pratte, Département des Sciences de la Terre, Université de Zhejiang

Mardi 3 octobre 2023 à 12h30 - Tuesday, October 3, 2023 at 12:30 pm

Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy

Résumé / abstract:

Résumé: La mousson sud-est asiatique joue un rôle important sur le climat, contrôle les précipitations en Chine et a un impact sur la vie de milliards de personnes. Les déserts du nord de la Chine, se trouvant à la limite septentrionale de la mousson sont sensibles aux variations de précipitations en lien avec la mousson en périodes estivales. Le nord de la Chine possède une longue histoire d’occupation humaine et a longtemps constitué l’une des régions les plus densément peuplées. Les activités humaines (modifications du paysage) et les variations climatiques (précipitations/humidité, intensité des vents) affectent les processus de surface dans la région menant à des changements dans la production et le dépôt des poussières atmosphériques. Les taux de dépôts et la source des poussières atmosphériques ont été déterminés par géochimie élémentaire et isotopique (Sr-Nd) dans une tourbière du nord-est de la Chine. Les déserts du nord-est de la Chine ont été identifiés en tant que source principale des dépôts de poussières, mais des apports des déserts de l’ouest (Taklamakan) sont aussi présents suggérant une influence des vents d’ouest. Les flux de poussières montrent une augmentation entre 5.8-3.8 cal ka BP et après 2.0 cal ka BP, correspondant avec une diminution des précipitations en lien avec la mousson et un assèchement général du nord de la Chine. Depuis 2.0 cal ka BP, les variations dans les flux de poussières sont plus fréquentes et le lien avec la mousson semble plus ténu. Une synthèse des enregistrements de poussières dans le nord de la Chine et de l’occupation humaine à la limite des déserts suggère un lien entre les poussières atmosphériques les changements de population. La variabilité entre les enregistrements de poussières, montrent que bien que l’importance des activités humaines sur le cycle des poussières a augmenté à une échelle locale/régionale, les processus climatiques (mousson, vents d’ouest) sont demeurés les principaux facteurs de contrôle à plus grande échelle.

logo seminaires

Poussières atmosphériques dans le nord de la Chine au cours de l'Holocène: influence de la mousson, des vents d'ouest et des activités humaines

Ajouter au calendrier 2023-10-03 12:30:00 2024-06-13 16:49:55 Dr Steve Pratte - Poussières atmosphériques dans le nord de la Chine au cours de l'Holocène: influence de la mousson, des vents d'ouest et des activités humaines Résumé: La mousson sud-est asiatique joue un rôle important sur le climat, contrôle les précipitations en Chine et a un impact sur la vie de milliards de personnes. Les déserts du nord de la Chine, se trouvant à la limite septentrionale de la mousson sont sensibles aux variations de précipitations en lien avec la mousson en périodes estivales. Le nord de la Chine possède une longue histoire d’occupation humaine et a longtemps constitué l’une des régions les plus densément peuplées. Les activités humaines (modifications du paysage) et les variations climatiques (précipitations/humidité, intensité des vents) affectent les processus de surface dans la région menant à des changements dans la production et le dépôt des poussières atmosphériques. Les taux de dépôts et la source des poussières atmosphériques ont été déterminés par géochimie élémentaire et isotopique (Sr-Nd) dans une tourbière du nord-est de la Chine. Les déserts du nord-est de la Chine ont été identifiés en tant que source principale des dépôts de poussières, mais des apports des déserts de l’ouest (Taklamakan) sont aussi présents suggérant une influence des vents d’ouest. Les flux de poussières montrent une augmentation entre 5.8-3.8 cal ka BP et après 2.0 cal ka BP, correspondant avec une diminution des précipitations en lien avec la mousson et un assèchement général du nord de la Chine. Depuis 2.0 cal ka BP, les variations dans les flux de poussières sont plus fréquentes et le lien avec la mousson semble plus ténu. Une synthèse des enregistrements de poussières dans le nord de la Chine et de l’occupation humaine à la limite des déserts suggère un lien entre les poussières atmosphériques les changements de population. La variabilité entre les enregistrements de poussières, montrent que bien que l’importance des activités humaines sur le cycle des poussières a augmenté à une échelle locale/régionale, les processus climatiques (mousson, vents d’ouest) sont demeurés les principaux facteurs de contrôle à plus grande échelle. Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy Geotop admin@example.com America/New_York public