Dre Fiona Darbyshire - The deep structure of the Canadian Shield: evidence from seismic and thermochemical models.

seminaires

Dre Fiona Darbyshire, Geotop-UQAM

Mardi 30 avril 2024 à 12h30 - Tuesday, April 30, 2024 at 12:30 pm

Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy

Résumé / abstract:

The rocks of the Canadian Shield preserve over 3 billion years of the geological record. The present-day structure of the lithosphere can give us clues about its initial formation and its tectonic evolution. We use data from large global earthquakes, captured by seismograph networks across the Canadian Shield, to model the structure of the lithosphere. In addition, joint inversion of seismic data with other geophysical observables and global petrological databases allows us to distinguish between thermal and compositional variations. The lithosphere is thick, cold and depleted in iron. Internal variations in its composition and thickness can be directly related to the assembly of the Shield, as well as modifications caused by more recent tectonic processes like interaction with hotspots. Understanding the thermochemical variations of the lithosphere is useful not only for scientific advances but also in the context of mineral prospectivity.

La structure profonde du bouclier canadien : évidence des modèles sismiques et thermo-chimiques.Les roches du bouclier canadien préservent plus de 3 milliards d’années de l’histoire géologique. La structure actuelle de la lithosphère nous donne des indices concernant sa formation initiale et son évolution tectonique. On utilise les données de grands séismes globaux, enregistrés par les réseaux de sismographes à travers le bouclier canadien, pour modéliser la structure de la lithosphère. En plus, la modélisation conjointe des données sismiques avec d’autres observations géophysiques et avec des bases de données globales en pétrologie permet à distinguer les variations de composition et de température. On trouve une racine lithosphérique épaisse, froide et généralement appauvri en fer. Des variations internes de composition et d’épaisseur peuvent être liées aux processus d’assemblage du bouclier, ainsi qu’aux modifications causées par des processus tectoniques plus récents, comme les interactions avec les points chauds. La connaissance des variations thermo-chimiques de la lithosphère permet à avancer notre compréhension scientifique et de fournir des informations utiles pour la prospection minière.

logo seminaires

The deep structure of the Canadian Shield: evidence from seismic and thermochemical models.

Ajouter au calendrier 2024-04-30 12:30:00 2024-05-24 03:05:29 Dre Fiona Darbyshire - The deep structure of the Canadian Shield: evidence from seismic and thermochemical models. The rocks of the Canadian Shield preserve over 3 billion years of the geological record. The present-day structure of the lithosphere can give us clues about its initial formation and its tectonic evolution. We use data from large global earthquakes, captured by seismograph networks across the Canadian Shield, to model the structure of the lithosphere. In addition, joint inversion of seismic data with other geophysical observables and global petrological databases allows us to distinguish between thermal and compositional variations. The lithosphere is thick, cold and depleted in iron. Internal variations in its composition and thickness can be directly related to the assembly of the Shield, as well as modifications caused by more recent tectonic processes like interaction with hotspots. Understanding the thermochemical variations of the lithosphere is useful not only for scientific advances but also in the context of mineral prospectivity. La structure profonde du bouclier canadien : évidence des modèles sismiques et thermo-chimiques.Les roches du bouclier canadien préservent plus de 3 milliards d’années de l’histoire géologique. La structure actuelle de la lithosphère nous donne des indices concernant sa formation initiale et son évolution tectonique. On utilise les données de grands séismes globaux, enregistrés par les réseaux de sismographes à travers le bouclier canadien, pour modéliser la structure de la lithosphère. En plus, la modélisation conjointe des données sismiques avec d’autres observations géophysiques et avec des bases de données globales en pétrologie permet à distinguer les variations de composition et de température. On trouve une racine lithosphérique épaisse, froide et généralement appauvri en fer. Des variations internes de composition et d’épaisseur peuvent être liées aux processus d’assemblage du bouclier, ainsi qu’aux modifications causées par des processus tectoniques plus récents, comme les interactions avec les points chauds. La connaissance des variations thermo-chimiques de la lithosphère permet à avancer notre compréhension scientifique et de fournir des informations utiles pour la prospection minière. Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy Geotop admin@example.com America/New_York public