Dre Isabela Sousa - Greenland Ice during the "Warm Pliocene" ? Assessment of potential tracers in a proximal IODP coring site

seminaires

Dre Isabel Sousa, chercheuse postdoctorale, Geotop-UQAM

Mardi 19 septembre 2022 à 12h30 - Tuesday, September 19, 2022 at 12:30 pm

Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy

Résumé / abstract:

The Piacenzian stage (3.6 - 2.58 Ma) of the Pliocene (5.333 - 2.58 Ma) was the last time when Earth was warmer for a period longer than any Quaternary interglacial. According to recent studies, it was characterized by an atmospheric pCO2 concentration close to 400 ppV and a mean global temperature about 3°C above the recent pre-industrial temperature. Exploring the dynamic relationship between the cryosphere and climate during the Pliocene offers a window into the future of a planet grappling with rising temperatures. Our investigation into the extent of the Greenland Ice during this interval involves the analysis of sedimentary records on the Eirik Drift. Remarkably, our findings unveil a surprising revelation: even in the face of relative warmer temperatures, ice cover persisted intermittently over Southern Greenland. This revelation challenges prior assumptions and underscores the complexity of the interactions between climatic shifts and glacial dynamics.

 

La glace du Groenland pendant le « Pliocène chaud » ? Évaluation des potentiels traceurs dans un site IODP proximal

Le stade Piacenzien (3,6 - 2,58 Ma) du Pliocène (5,333 - 2,58 Ma) a été la dernière fois où la Terre fut la plus chaude pendant une période plus longue que n'importe quel autre interglaciaire quaternaire. Selon des études récentes, ce stade se caractérise par une concentration atmosphérique de pCO2 proche de 400 ppV et une température moyenne mondiale d’environ 3°C au-dessus de la température préindustrielle récente. L’exploration de la relation dynamique entre la cryosphère et le climat au cours du Pliocène offre une fenêtre sur l’avenir d’une planète aux prises avec la hausse des températures. Notre recherche porte sur l'étendue de la glace du Groenland au cours de cet intervalle et implique l'analyse des enregistrements sédimentaires sur l'Eirik Drift. Remarquablement, nos résultats sont surprenants! Malgré des températures relativement plus élevées, la couverture de glace a persisté par intermittence sur le sud du Groenland. Cette révélation remet en question les hypothèses antérieures et souligne la complexité des interactions entre les changements climatiques et la dynamique glaciaire.

logo seminaires

Greenland Ice during the "Warm Pliocene" ? Assessment of potential tracers in a proximal IODP coring site

Ajouter au calendrier 2023-09-19 12:30:00 2024-06-16 08:04:09 Dre Isabela Sousa - Greenland Ice during the "Warm Pliocene" ? Assessment of potential tracers in a proximal IODP coring site The Piacenzian stage (3.6 - 2.58 Ma) of the Pliocene (5.333 - 2.58 Ma) was the last time when Earth was warmer for a period longer than any Quaternary interglacial. According to recent studies, it was characterized by an atmospheric pCO2 concentration close to 400 ppV and a mean global temperature about 3°C above the recent pre-industrial temperature. Exploring the dynamic relationship between the cryosphere and climate during the Pliocene offers a window into the future of a planet grappling with rising temperatures. Our investigation into the extent of the Greenland Ice during this interval involves the analysis of sedimentary records on the Eirik Drift. Remarkably, our findings unveil a surprising revelation: even in the face of relative warmer temperatures, ice cover persisted intermittently over Southern Greenland. This revelation challenges prior assumptions and underscores the complexity of the interactions between climatic shifts and glacial dynamics.   La glace du Groenland pendant le « Pliocène chaud » ? Évaluation des potentiels traceurs dans un site IODP proximal Le stade Piacenzien (3,6 - 2,58 Ma) du Pliocène (5,333 - 2,58 Ma) a été la dernière fois où la Terre fut la plus chaude pendant une période plus longue que n'importe quel autre interglaciaire quaternaire. Selon des études récentes, ce stade se caractérise par une concentration atmosphérique de pCO2 proche de 400 ppV et une température moyenne mondiale d’environ 3°C au-dessus de la température préindustrielle récente. L’exploration de la relation dynamique entre la cryosphère et le climat au cours du Pliocène offre une fenêtre sur l’avenir d’une planète aux prises avec la hausse des températures. Notre recherche porte sur l'étendue de la glace du Groenland au cours de cet intervalle et implique l'analyse des enregistrements sédimentaires sur l'Eirik Drift. Remarquablement, nos résultats sont surprenants! Malgré des températures relativement plus élevées, la couverture de glace a persisté par intermittence sur le sud du Groenland. Cette révélation remet en question les hypothèses antérieures et souligne la complexité des interactions entre les changements climatiques et la dynamique glaciaire. Local PK-7605, 7e étage, 201 ave. du Président-Kennedy Geotop admin@example.com America/New_York public